Sartre, Les Mots - Portrait de la mère

Dans cet extrait de son autobiographie Les Mots, Sartre dresse un portrait à la fois émouvant et satirique de sa mère brimée, nous laissant méditer sur la condition féminine dans la petite bourgeoisie du début du XXe siècle.

Contributeur
A
Astrid1717
31930 points contributeur
31930

Jean-Paul Sartre ouvre la première partie de son autobiographie Les Mots, intitulée “Lire”, en dressant le portrait à la fois tendre et cruel de ses ascendants : les alsaciens Schweitzer et les périgourdins Sartre. Très vite, il évoque sa mère, Anne-Marie, veuve revenue vivre chez ses parents, mais traitée comme une fille-mère. 


 Anne-Marie, la fille cadette1, passa son enfance sur une chaise. On lui apprit à s’ennuyer, à se tenir droite, à coudre. Elle avait des dons ; on crut distingué de les laisser en friche ; de l’éclat : on prit soin de le lui cacher. Ces bourgeois modestes et fiers jugeaient la beauté au-dessus de leurs moyens ou au-dessous de leur condition ; ils la permettaient aux marquises et aux putains. Louise avait l’orgueil le plus aride : de peur d’être dupe elle niait chez ses enfants, chez son mari, chez elle-même les qualités les plus évidentes ; Charles ne savait pas reconnaître la beauté chez les autres ; il la confondait avec la santé : depuis la maladie de sa femme, il se consolait avec de fortes idéalistes, moustachues et colorées, qui se portaient bien. Cinquante ans plus tard, en feuilletant un album de famille, Anne-Marie s’aperçut qu’elle avait été belle. 


Jean-Paul Sartre, Les Mots, 1963


1 Sartre a auparavant présenté ses grands-parents, Charles et Louise Schweitzer, ainsi que ses oncles Georges, Emile et Albert, les frères d’Anne-Marie.

Aidez-nous en contribuant
Une petite explication et on vous rend le texte, promis.
En savoir plus sur le fonctionnement de Communotext

Résumé

La description d’Anne-Marie est faite à travers le regard des parents de cette dernière, et on passe de ce fait imperceptiblement d’un portrait de la mère à un portrait en creux de ces grands-parents qui lui ont fait perdre son identité.
Œuvre : Les Mots
Auteur : Jean-Paul Sartre
Parution : 1963
Siècle : XXe
Place de l'extrait dans l'œuvre : Début

Thèmes

condition féminine, portrait, famille, bourgeoisie

Notions littéraires

Narration : 1re personne
Focalisation : Interne
Genre : Autobiographie
Dominante : Descriptif, Narratif
Registre : Satirique, Ironique
Notions : métonymie, parallélisme, déictique

Entrées des programmes

  • 3e - Se chercher, se construire : se raconter, se représenter

Les figures de style et procédés d'écriture

  • paradoxe
    Astrid1717
  • parallélisme
    Astrid1717
  • péjoratif
    Astrid1717
  • chute
    Astrid1717
  • Antithèse
    Nesv
  • Anthithèse
    Nesv
  • Antithèse
    Nesv
  • Antithèse
    Nesv
  • Antithèse
    Nesv
  • antithèse
    4745556435
Signaler une figure de style/un procédé d'écriture

Approfondir les notions littéraires présentes dans ce texte

Le registre ironique

Un texte est ironique lorsque l’auteur dit le contraire de ce qu’il veut faire entendre au lecteur. Lisez notre article sur l'ironie.

Le registre satirique

Un texte satirique est un texte dont le but premier est de prendre pour cible un individu, un groupe, des valeurs ou des thèmes à première vue respectables, et de les rabaisser en en dévoilant les travers. Lisez notre article sur le registre satirique.

Textes et œuvres en prolongement

peinture : Edgar Degas, “La famille Bellelli”