"Comme un chevreuil quand le printemps détruit..."

Dans ce sonnet en décasyllabes, Ronsard exploite un topos de la Renaissance mais, en renvoyant le comparé dans le second tercet, lui donne une dimension dramatique qui l'éloigne du tableau pastoral.

Contributeur
A
Astrid1717
31930 points contributeur
31930

Comme un Chevreuil, quand le printemps détruit

L’oiseux cristal de la morne gelée,

Pour mieux brouter l’herbette emmiellée

Hors de son bois avec l’Aube s’enfuit,


Et seul, et sûr, loin de chien et de bruit,

Or sur un mont, or dans une vallée,

Or près d’une onde à l’écart recelée,

Libre folâtre où son pied le conduit :


De rets ni d’arc sa liberté n’a crainte,

Sinon alors que sa vie est atteinte,

D’un trait meurtrier empourpré de son sang :


Ainsi j’allais sans espoir de dommage,

Le jour qu’un oeil sur l’avril de mon âge

Tira d’un coup mille traits dans mon flanc.


Pierre de Ronsard, Les amours de Cassandre, 1552

Aidez-nous en contribuant
Une petite explication et on vous rend le texte, promis.
En savoir plus sur le fonctionnement de Communotext

Résumé

Le rythme du premier quatrain imite poétiquement le mouvement du chevreuil. Ronsard recourt à la métaphore de la fonte des neiges pour évoquer le printemps, synonyme d'insouciance. Le second quatrain suit le trajet de l'animal, permettant ainsi d'introduire l'élément dramatique. Dans le tercet, le chevreuil est atteint par une flèche : le complément d'agent rejeté au dernier vers renforce la chute. La dernière strophe livre la clé de l'image : le chevreuil représente le poète terrassé par l'amour...
Œuvre : Les Amours de Cassandre
Auteur : Pierre de Ronsard
Parution : 1552
Siècle : XVIe
Place de l'extrait dans l'œuvre : LX

Thèmes

amour, scène de première vue, passion

Notions littéraires

Narration : Sans objet
Focalisation : Sans objet
Genre : Poésie
Dominante : Narratif
Registre : Dramatique, Lyrique
Mouvement : Pléiade
Notions : topos, sonnet, décasyllabes

Entrées des programmes

  • 4e - Se chercher, se construire : dire l’amour - poèmes d’amour
  • 2nde - La poésie du Moyen-Age au XVIIIe siècle

Les figures de style et procédés d'écriture

Aucun élément n'a encore été signalé sur ce texte.
    Signaler une figure de style/un procédé d'écriture

    Textes et œuvres en prolongement

    Pietro Bembo, "Si come suol, poi che ’l verno aspro e rio" ; Botticelli, "Le Printemps", Titien, "L'Education de Cupidon"