Balzac, Le Père Goriot - Portrait de Mme de Restaud

Dans cette première description de Madame de Restaud, Balzac utilise le discours rapporté pour évoquer, de façon presque didactique, l'influence des mouvements artistiques sur les canons de beauté du XIXe siècle. Il repasse cependant à la narration pure en adoptant le point de vue de Rastignac, dépourvu de références esthétiques, et mu uniquement par le désir.

Contributeur
A
Astrid1717
31930 points contributeur
31930

La comtesse Anastasie de Restaud, grande et bien faite, passait pour avoir l'une des plus jolies tailles de Paris. Figurez-vous de grands yeux noirs, une main magnifique, un pied bien découpé, du feu dans les mouvements, une femme que le marquis de Ronquerolles nommait un cheval de pur sang. Cette finesse de nerfs ne lui ôtait aucun avantage ; elle avait les formes pleines et rondes, sans qu'elle pût être accusée de trop d'embonpoint. Cheval de pur sang, femme de race , ces locutions commençaient à remplacer les anges du ciel, les figures ossianiques, toute l'ancienne mythologie amoureuse repoussée par le dandysme. Mais pour Rastignac, madame Anastasie de Restaud fut la femme désirable. Il s'était ménagé deux tours dans la liste des cavaliers écrite sur l'éventail, et avait pu lui parler pendant la première contredanse. "Où vous rencontrer désormais, madame ? lui avait-il dit brusquement avec cette force de passion qui plaît tant aux femmes. — Mais, dit-elle, au Bois, aux Bouffons, chez moi, partout."

Aidez-nous en contribuant
Une petite explication et on vous rend le texte, promis.
En savoir plus sur le fonctionnement de Communotext

Résumé

Après avoir décrit la comtesse, Balzac évoque le changement des canons au XIXe siècle : l'idéal éthéré de la femme romantique a laissé place à la "femme de race". Mais Rastignac n'a pas conscience des modes, et son désir pour Mme de Restaud est pur. Le dialogue inaugural entre les deux personnages est déjà empreint de passion.
Œuvre : Le Père Goriot
Auteur : Honoré de Balzac
Parution : 1834
Siècle : XIXe
Place de l'extrait dans l'œuvre : Partie I - Une pension bourgeoise

Thèmes

canons, beauté, mode, esthétique, scène de première vue, désir, portrait

Notions littéraires

Narration : 3e personne
Focalisation : Omnisciente
Genre : Roman
Dominante : Descriptif
Registre : Lyrique
Mouvement : Réalisme
Notions : expansions du nom, portrait, apostrophe, énonciation, discours rapporté

Entrées des programmes

  • 4e - Se chercher, se construire : dire l’amour - Extraits de romans présentant l’analyse du sentiment amoureux
  • 4e - Regarder le monde, inventer des mondes : la fiction pour interroger le réel - roman
  • 2nde - Le roman et le récit du XVIIIe au XXIe siècle
  • 1ere - Le roman et le récit du Moyen-Age au XXIe siècle

Les figures de style et procédés d'écriture

Aucun élément n'a encore été signalé sur ce texte.
    Signaler une figure de style/un procédé d'écriture

    Textes et œuvres en prolongement

    Portrait de Victorine Taillefer ;